Saint-Genis-Laval

menu
 

Hommage aux victimes du massacre de Côte Lorette

Hommage aux victimes du massacre de Côte Lorette

Commémoration

Les cérémonies commémoratives du massacre de Côte Lorette auront lieu le week-end du 28 et 29 août

Depuis le massacre de Côte Lorette, perpétré par la Gestapo et la milice en août 1944 et à l'issue duquel 120 prisonniers du fort de Montluc ont trouvé la mort sur les hauteurs de la ville, Saint-Genis-Laval commémore la mémoire de ces victimes avec une veillée et une cérémonie officielle. Chaque année, à la même époque, un week-end de mémoire est organisé par la Ville, aux côtés de l'Aspal, de l'association musicale et des associations d'anciens combattants.

 

Information COVID-19 :

La présentation d'un pass sanitaire et d'une carte d'identité sera exigé pour accéder à l'événement. La Ville appliquera les mesures sanitaires en vigueur à la date du 28 et 29 août 2021.

 

Samedi 28 août à 20h30

Veillée du souvenir sera célébrée en hommage aux victimes. Pour que leur mémoire ne s'éteigne jamais, 120 lumignons seront allumés sur le mausolée construit en 1947. La soirée sera ponctuée de témoignages des familles, de chants, de lectures...

 

Dimanche 29 août à 10h

Cérémonie commémorative en présence des familles de victimes, des associations d'anciens combattants, de nombreux officiels, des maires des communes avoisinantes et des responsables des différents cultes sera proposé au cours de la matinée.

 

L'Association Musicale de Saint-Genis-Laval s'associe à la Ville pour animer musicalement les deux cérémonies chaque année.


Cette cérémonie commémorative est un hommage aux victimes et à leur famille, un retour sur le passé, mais aussi et surtout un devoir pour les vivants, pour nos enfants, pour les générations futures. C'est en se souvenant d'événements comme celui-ci que nos enfants sauront qu'il ne faut jamais transiger avec le fanatisme ou le totalitarisme qui transforment les hommes en bourreaux déshumanisés.

 

 

Un devoir pour les vivants
Réquisitionnée par les Allemands durant la Seconde Guerre mondiale, la prison de Montluc - centre de transit en direction des camps de concentration - est aussi, durant cette période, le théâtre de nombreuses exécutions de prisonniers. Elle sera également le point de départ d'un horrible massacre.
Le 20 août 1944, à quelques jours de la libération, alors que la débâcle se dessine chez les occupants harcelés par la Résistance, une folie meurtrière s'empare de quelques-uns d'entre eux.

 

 

Un funeste voyage
Au petit matin, 120 prisonniers de Montluc sont arrachés à leurs cellules, ligotés et chargés comme du bétail, dans des fourgons. En arrivant à Saint-Genis-Laval, conscients de ce qui les attend, ils tentent de trouver secours en hurlant leur détresse : "Ils vont nous tuer ! ». Mais personne ne peut arrêter ce funeste convoi qui prend fin sur les hauteurs de la ville. Conduits par petits groupes près du fort désaffecté de Côte Lorette, les prisonniers sont entassés dans la maison du gardien et froidement exécutés par des officiers de la Gestapo, assistés de la milice.
Afin que ces victimes ne puissent jamais être identifiées et disparaissent sans laisser de traces, leurs corps sans vie sont ensuite aspergés d'essence et abandonnés dans cette maison incendiée et détruite par une série d'explosions.
C'est en fin d'après-midi, après le départ des bourreaux, que les équipes d'urgences peuvent enfin se rendre sur place. Elles découvrent alors l'ampleur du massacre.
Il ne reste plus rien... que des décombres, des restes d'humains calcinés et une vision d'apocalypse...
Commence alors un véritable travail de fouille pour récupérer ce qu'il reste des corps et consigner les quelques objets qui leur appartenaient (montres, lunettes, peignes, boutons...).
Seuls 68 hommes et 6 femmes pourront assez rapidement être identifiés. Depuis, les recherches se poursuivent, notamment grâce au travail minutieux mené par Monique Fillot de l'ASPAL (Association saint-genoise du patrimoine, des arts et des lettres) portant aujourd'hui à 82 le nombre de victimes identifiées.

 

 

Partager



Rejoignez-nous

facebook, ville de Saint-Genis-Laval twitter, ville de Saint-Genis-Laval instagram, ville de Saint-Genis-Laval

Voir aussi